Actualités.

Robocath : premières angioplasties robotiques

22.01.2020

Rouen, le 21 janvier 2020 – Robocath, société qui conçoit, développe, et commercialise des solutions robotiques innovantes pour le traitement des maladies cardiovasculaires, annonce aujourd’hui le succès de ses premières angioplasties coronaires avec l’assistance de sa plateforme robotique R-One™ en Allemagne. Ces interventions ont été réalisées par le Pr. Michael Haude, cardiologue interventionnel reconnu et expérimenté, et son équipe au sein de la clinique Rheinland Klinikum Neuss Lukaskrankenhaus, à Neuss.

 

Pr. Michael Haude, Directeur du département de cardiologie interventionnelle de la Clinique, déclare : « Je suis fier d’être le premier utilisateur allemand de cette toute nouvelle technologie intégralement fabriquée en Europe. Ces interventions robotisées ouvrent la voie à une nouvelle ère dans le domaine de la cardiologie interventionnelle. Les bénéfices de R-One™ sont considérables. Ils vont nettement améliorer nos conditions de travail, et ce, au bénéfice des patients. Mon équipe et moi-même sommes impatients d’intégrer l’utilisation de cette plateforme robotique dans notre pratique quotidienne. »

Philippe Bencteux, Président-fondateur de Robocath, ajoute : « Nous sommes ravis du succès de ces procédures en Allemagne et nous remercions l’équipe du Professeur Haude pour son enthousiasme. Le Professeur Haude a plus de 30 ans d’expérience en cardiologie interventionnelle et nous comptons capitaliser sur cette expérience pour renforcer notre base de données clinique et démontrer tous les avantages de notre solution. »

Lucien Goffart, Directeur-général de Robocath, conclut : « Ces premières procédures en Allemagne s’inscrivent pleinement dans notre stratégie de développement. La robotique vasculaire est aujourd’hui en plein essor car elle répond parfaitement aux défis médico-économiques des systèmes de santé modernes. L’intérêt des acteurs majeurs de l’industrie en témoigne et démontre que la pénétration de la robotique dans le secteur médical est désormais irréversible. »

Le Professeur Haude opérant depuis la station de contrôle radio-protégée
L’unité robotique positionnée au niveau de la table d’intervention