Actualités.

Storigin l’application made in Normandie qui fait aimer les mathématiques

12.10.2018

Elle est ancienne professeure des écoles, lui est ingénieur informatique. Ensemble Edwige et David Namboka ont créé, il y a deux ans, Storigin, une application mathématique pour les enfants, 100 % made in Normandie. Après avoir esquissé leurs premières idées, ils se rapprochent en 2016 de Normandie Incubation (société qui accompagne des projets de création d’entreprise de technologies innovantes) qui les aide à monter leur projet.

« Ma femme adore créer des histoires pour les enfants. Pour que l’apprentissage des mathématiques soit plus ludique, nous avons décidé de passer par la création d’une histoire : celle du roi Lugubrius, explique David Namboka. L’histoire est basée sur un socle commun. Mais la suite du conte est influencée par les résultats des opérations mathématiques. Les enfants peuvent ainsi choisir plusieurs ramifications. » Au total, il existe 48 histoires différentes et plusieurs paliers selon les âges.

Pour avancer dans les chapitres, l’enfant doit calculer sur la tablette numérique son opération et désigner ce qu’il pense être le bon résultat à l’aide d’une « baguette magique ».

Et pas question de punir l’utilisateur s’il se trompe dans le calcul. « S’il se trompe, on lui donne le résultat et on explique comment parvenir à ce nombre-là. Plus tard, on lui remet le même type d’opération pour voir s’il a bien compris la démarche. On est un peu dans l’esprit Montessori, ajoute David Namboka.  Pour nous, l’échec n’en est pas un. C’est pourquoi il existe plusieurs suites à l’histoire. Ainsi, l’enfant n’est pas bloqué s’il ne trouve pas la solution. »

Pour coller à l’esprit Montessori, le couple n’a pas l’intention de laisser les enfants le nez devant les écrans. « En parallèle, nous avons créé une application pour les parents, Storigin Family , qui permet de contrôler les jours et les heures où ils peuvent jouer. De plus, nous proposons des activités extérieures pour que les enfants lâchent les écrans. Ces activités leur permettent de gagner des points sur l’application et de sortir prendre l’air. »

Le prototype disponible sur la Foire de Caen est encore en cours d’amélioration mais les enfants, à partir de 6 ans, peuvent déjà tester le mode solo. « On invite les parents et les enfants à tester nos deux modules. C’est important d’avoir un large panel pour pouvoir apporter les modifications nécessaires. La version définitive sera commercialisée en fin d’année. » Plusieurs enseignes sont déjà intéressées par ce produit 100 % Normand.

 

Source : Ouest-France Entreprises